PC professionnel : est-il trop vieux ?




Entre adaptation au travail à distance et besoin de réaliser des économies dans une période de crise économique, la problématique de mise à jour du parc informatique est un véritable sujet. Le géant Microsoft encourage d’ailleurs les entreprises à renouveler leurs machines.

De manière générale, les entreprises repoussent au maximum le renouvellement de leurs ordinateurs. Or, l’absence de changement de machines a un fort impact sur la productivité, en particulier pour celles ayant fait entrer le télétravail dans leurs habitudes.

Plusieurs études menées par l’entreprise Microsoft ont démontré que les employés disposant d’un nouvel ordinateur ou tablette depuis le début de la crise sanitaire ont vu leur productivité être boostée. Cependant, ceux ayant bénéficié de nouvelles machines sont peu nombreux, la plupart ayant dû faire avec leurs ancien équipement.

Des besoins individuels non pris en compte

La mise à niveau du matériel n’est pas toujours adaptée aux réels besoins des collaborateurs et cela empiète sur leur productivité. Les entreprises commencent tout juste à en prendre conscience. D’autre part, les études menées par la firme de Richmond démontre que la plupart des employés estiment que les entreprises attribuant des nouveaux appareils ne prennent pas en compte les besoins individuels de chacun. Les machines sont choisies de manière standard en fonction du poste occupé. Les travailleurs nomades sont d’autant plus impactés par cette standardisation, impactant leurs conditions de travail au quotidien.

Et Windows 11 dans tout cela ?

Microsoft met également en avant le fait que plus la machine est récente, plus les conditions de garanties sont importantes. Cela étant un facteur d’économie en cas de panne, notamment par le cout réduit de la réparation mais également par la perte de temps minimisée. En revanche, l’orientation du discours de Microsoft nous laisse penser qu’elle est influencée par l’arrivée de Windows 11. En effet, comme évoqué il y a plusieurs semaines, Windows 11 a des exigences matérielles strictes, excluant de nombreux modèles datant d’avant 2018.  Même si le géant affirme que les entreprises ne seront pas mises de côté du fait de ces exigences, l’adoption du nouveau système d’exploitation reste lente.

Pour rappel, les PC doivent être équipés de la technologie TPM 2.0, d’une capacité de stockage de 64 Go, de 4 Go de RAM et d’un processeur à double cœur. Le cas échéant, le matériel Windows 10 non compatible peut bénéficier de Windows 11, mais ces derniers ne profiteront pas du service support de base de Microsoft. Pour aider les utilisateurs à déterminer la compatibilité, il existe l’application PC Heath Check.

West Info conseille et accompagne les entreprises dans la gestion de votre parc informatique, contactez-nous.

< Voir toutes les actualités